* = page
complète.

Diaporama

Coelogyne Lindl. 1824

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Coelogyneae, Sous-Tribu : Coelogyninae.

Genre comportant 200 espèces, réparties en une vingtaine de sections. On trouve les Coelogyne sous tous les climats, chaud, tempéré, frais et froid. La plupart sont surtout épiphytes, bien que beaucoup soient lithophytes ou terrestres. Il est donc important de savoir d'où vient une plante. Les espèces chaudes comme pandurata, pulverula ou speciosa ne demandent pas de repos alors que les espèces plus froides (C. cristata) demandent un repos hivernal au sec. Elles peuvent avoir des pseudobulbes serrés ou espacés le long du rhizome avec 1 ou 2 feuilles plicatives. L'inflorescence se fait soit à l'apex d'un pseudobulbe soit à l'apex d'une nouvelle pousse.
Il est assez difficile de s'y retrouver dans la nomenclature : les négociants continuent à donner des noms périmés quand ce ne sont pas des noms complètement farfelus !
La culture devient assez facile, une fois la reprise assurée. Pas évident de savoir si telle espèce nécessite ou non un repos. Certaines espèces supportent difficilement le rempotage et sont de reprise difficile.
Cf. «The genus Coelogyne : A Synopsis.» Par Dudley Clayton (2002).
«Les Coelogynes» : Un livre en français très complet par Élisabeth & Jean-Claude George, Éditions Belin, 2011.
Voir l'orhidophile N° 152 : article de D

Origine du nom : Grec koilos : trou et gunê : femme; se réfère à la colonne frontale creuse.
Distribution : Asie du sud et du sud-est, et, à l'Est, jusqu'aux îles du Pacifique du sud-ouest.
Espèce type : Lindley utilise plusieurs espèces pour valider le genre.
Synonymes : Hologyne Pfitzer 1907;   Ptychogyne Pfitzer 1907.

cristata
C.cristata
fimbriata
C.fimbriata
flaccida
C.flaccida
lawrenceana
C.lawrenceana
mooreana
C.mooreana
nitida
C.nitida
ovalis
C.ovalis
pulverula
C.pulverula
rochussenii
C.rochussenii
salmonicolor
C.salmonicolor
speciosa
C.speciosa
speciosa subsp. fimbriata
C.speciosa subsp.
fimbriata
speciosa subsp. incarnata
C.speciosa subsp.
incarnata
speciosa subsp. speciosa
C.speciosa subsp.
speciosa
tomentosa
C.tomentosa
trinervis
C.trinervis
nulle
 
nulle
 


Coelogyne cristata Lindl. 1824

Section : Coelogyne

coelogyneCristataDK.jpg CoelogyneCristataPhB.jpg CoelogyneCristataPhB2.jpg
Photo © Dominique KaradjoffPhotos © Philippe Burnel

CoelogyneCristataBijan.jpg CoelogyneCristata473.jpg CoelogyneCristata047.jpg
Biodome de Montréalvar. hololeuca
Photo © Bijan KianiPhotos © J.L. Barbry

CoelogCristata090.jpg
Détail d'un pseudobulbe.
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin cristatus/a/um : muni d'une crête.
Distribution : De l'Himalaya jusqu'au Bangladesh (Assam, Bangladesh, Est Himalaya, Népal et Ouest Himalaya).
Taille : 30-40 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Fin hiver et quelquefois été.
Taille des pseudobulbes : 5-6 cm.
Taille des feuilles : 30 par 3 cm.
Taille de l'inflorescence : 15 à 30 cm portant 3 à 10 fleurs.
Taille des fleurs : 8 cm.
Durée de la floraison :

Cette espèce de moyenne taille vient des montagnes himalayennes, entre 1500 et 2600 mètres d'altitude et pousse donc en milieu frais à tempéré-froid. Ses pseudobulbes oblongs ou sphériques sont serrés et portent 2 feuilles apicales persistantes, plicatives, légèrement lancéolées, sessiles et aiguës. L'inflorescence terminale est pendante et porte de 3 à 10 fleurs légèrement parfumées; elle pousse à la base des nouveaux pseudobulbes matures, du milieu de l'hiver au printemps.
Il existe 2 variantes de cette plante, l'une aux pseudobulbes comme décrits ci-dessus, et l'autre aux pseudobulbes allongés. Les fleurs sont identiques.
Cette espèce, bien que de culture assez délicate, est la plus répandue chez les amateurs. Il lui faut une forte hygrométrie et de la fraîcheur toute l'année, des arrosages copieux pendant la croissance avec un arrêt en hiver, à la lumière, avec presque pas d'eau d'octobre à décembre, mais le substrat ne doit pas être complètement sec. On arrose un peu plus à partir de décembre, jusqu'à la floraison, puis on diminue de nouveau jusqu'à ce que les pseudobulbes soient un peu gonflés. À partir de ce moment, vers mai, on arrose copieusement jusque septembre. Dans son habitat, cette plante est continuellement dans le brouillard, avec une assez forte intensité lumineuse en hiver.
Voir, entre autres, article dans «The Orchid Review» Volume 116 N° 1279.

Synonymes :
Cymbidium speciosissimum D. Don 1825Coelogyne cristata var. hololeuca Rchb. f. 1881Pleione speciosissima (D. Don) Kuntze 1891
Coelogyne cristata f. hololeuca (Rchb. f.) M. Wolff & O. Gruss 2007

haut de page

Coelogyne fimbriata Lindl. 1825

Section : Fulginosinae

CoelogyneFimbriataCN.jpg CoelogyneFimbriata.jpg CoelogyneFimbriataJK.jpg
Photo © Christa NoëlPhoto ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photo © Jacques Keizer

CoelogyneFimbriata1825_11.jpg CoelogyneFimbriata432.jpg CoelogyneFimbriata433.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume XI (1825).
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin fimbriatus/a/um : fimbrié.
Nom local : Le Coelogyne à franges.
Distribution : Du Népal au sud de la Chine et l'Ouest de la Malaisie.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 4-5 cm.
Taille des fleurs : 3-4 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte asiatique dont les pseudobulbes sont ovoïdes à ellipsoïdes et portent 2 feuilles apicales, elliptiques, oblongues, pointues et pliées longitudinalement. Il fleurit à l'automne sur les jeunes pseudobulbes avec une inflorescence terminale de 4 à 5 cm de long, en racème, portant une à trois fleurs parfumées (musc) et durables portées juste au dessus des feuilles. Une gaine entoure la base des tiges.
Cette espèce requiert un petit repos au milieu de l'hiver.

Synonymes :
Pleione fimbriata (Lindl.) Kuntze 1891Broughtonia linearis Wall. ex Lindl. 1830Coelogyne fuliginosa Lodd. ex Hook. 1849
Coelogyne longiciliata Teijsm. & Binn. 1864Broughtonia linearis Wall. ex Hook. f. 1890Pleione chinensis Kuntze 1891
Pleione fuliginosa (Lodd. ex Hook.) Kuntze 1891Coelogyne pallens Ridl. 1903Coelogyne chrysotropis Schltr. 1911
Coelogyne padangensis J.J. Sm. & Schltr. 1911Coelogyne fimbriata var. annamica Finet ex Gagnep. 1919Coelogyne laotica Gagnep. 1930
Coelogyne leungiana S.Y. Hu 1972Coelogyne primulina Barretto 1990Coelogyne arunachalensis H.J. Chowdhery & G.D. Pal 1997
Coelogyne fimbriata var. primulina (Barretto) Roeth 2008

haut de page

Coelogyne flaccida Lindl. 1830

Section : flaccidae

CoelogyneFlaccida071.jpg CoelogyneFlaccida072.jpg CoelogyneFlaccida073.jpg
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin flaccidus/a/um : flasque, mou, pendant.
Distribution : Du Népal jusqu'à la Chine (Yunnan jusqu'au N.O. du Guangxi)
Taille : 30 cm env.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré.
Époque de floraison : fin hiver à début printemps.
Taille des pseudobulbes : 5 à 15 cm × 2 à 4 cm.
Taille des feuilles : 15-30 cm × 2-5 cm.
Taille de l'inflorescence : 15 à 20 cm.
Taille des fleurs : 3 à 5 cm de φ.
Durée de la floraison :

Petite plante aux pseudobulbes ovoïdes-allongés à cylindriques-oblongs portants 2 feuilles apicales oblongues-lancéolées et acuminées. Les inflorescences pendantes naissent à la base des nouveaux pseudobulbes matures. Elles portent de 5 à 12 fleurs blanc crème.
Se cultive à l’abri de la chaleur et du soleil, en serre tempérée ou tempérée-froide. La température hivernale ne doit pas descendre en dessous de 10 °C. Arroser copieusement pendant toute la croissance, jusqu'à ce que les nouveaux pseudobulbes soient bien formés. La plante tirera profit d'un séjour estival à l'extérieur, même avec un peu de soleil en début ou en fin de journée

Synonymes :
Pleione flaccida (Lindl.) Kuntze 1891Coelogyne esquirolii Schltr. 1919Coelogyne flaccida var. longiracemosa Roeth, 2006

haut de page

Coelogyne lawrenceana Rolfe 1905

Section : Lawrenceanae

coelolawrenceana.jpg coellawrence.jpg coelogyne_laurenceana585.jpg
Photo © Patricia HardingPhoto ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photo © Marie Saudrais

CoelogyneLawrenceanaPb05.jpg CoelogyneLawrenceana010.jpg CoelogyneLawrenceana013.jpg
PseudobulbesFeuillesBouton
Photos © J.L. Barbry

coelogyne_laurenceana583.jpg
Photo © Marie Saudrais

Origine du nom : Hommage à Sir James John Trevor Lawrence (1831- 1913), amateur anglais aui résida notamment aux pieds de l'Himalaya.
Distribution : Sud Vietnam.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Automne à printemps.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 25 cm.
Taille des fleurs : 8-10 cm.
Durée de la floraison :

Espèce épiphyte possédant des pseudobulbes ovoïdes-oblongs portant 2 feuilles lancéolées, larges et acuminées et fleurissant de l'automne jusqu'au printemps. La tige florale, arquée, porte jusque 6 fleurs, plus souvent de une à trois, cireuses s'ouvrant successivement; elle se forme au dessus des feuilles, en même temps que les nouvelles pousses et met très longtemps à fleurir (environ 6 mois).
Ce Coelogyne a horreur de sécher mais les boutons craignent l'excès d'humidité. Il lui faut donc à la fois un compost qui retienne un peu l'humidité et une bonne aération.

Synonymes : Coelogyne fleuryi Gagnep. 1930

haut de page

Coelogyne mooreana Rolfe 1907

Section : Coelogyne

coel_mooreana_750.jpg coel_mooreana_753.jpg coel_moorena_762.jpg
Photos © J.L. Barbry

CoelogMooreana897.jpg CoelogMooreana_895.jpg CoelMooreanaRW.jpg
Photos © J.L. BarbryPhoto © Rémi Wild

CoelogyneMooreanaPB220.jpg
Détail des pseudobulbes
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Hommage à l'horticulteur Thomas Moore (1821 - 1887), directeur du jardin botanique de Chelsea.
Distribution : Vietnam.
Taille : 30 à 45 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Fin été automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 35-50 cm portant 3 à 8 fleurs.
Taille des fleurs : 10 cm.
Durée de la floraison : 4 à 6 semaines.

On trouve cette espèce au Viêt-Nam entre 1200 et 1300 mètres d'altitude. Elle possède des pseudobulbes en grappes, ovoïdes, avec des angles vifs, portant deux feuilles vert glacé, étroites linéaires, oblongues lancéolées. L'inflorescence, érigée, émerge entre les deux feuilles des nouvelles pousses, avant que les pseudobulbes ne soient formés. Elle porte de 3 à 8 fleurs parfumées, qui s'ouvrent simultanément et sont bien espacées. Le labelle est orné de 3 rangées de poils assez longs.
Plante à cultiver à ombre modérée du printemps à l'automne, et avec plus de lumière en hiver, entre tempéré-froid et tempéré-chaud : Dans son habitat, la température hivernale diurne ne descend pas en dessous de 12 °C, et ne monte pas à plus de 28 °C en été. Maintenir le substrat bien humide toute l'année. Une légère sécheresse et un abaissement de la lumière permet de maintenir les fleurs assez longtemps.

Synonymes : Coelogyne psectrantha Gagnep. 1930;   Coelogyne mooreana f. alba Roeth & O. Gruss 2001.

haut de page

Coelogyne nitida (Wall. ex D.Don) Lindl. 1824

Section : Ocellatae

C.ochracea_08.jpg C.ochracea_09.jpg C.ochracea_13.jpg
Photos © J.L. Barbry

CoelogyneNitida33MM.jpg CoelNitidaMM33.jpg CoelogyneOchracea1846.jpg
Photos © Michel MastouninDessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume 9 (1848).

Origine du nom : Latin nitidus/a/um : brillant, resplendissant.
Nom local : Le Coelogyne ocre jaune (ochracea).
Distribution : Du Népal jusqu'à la péninsule Indochinoise.
Taille : 22 à 30 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Mars à juin.
Taille des pseudobulbes : 7,5 à 10 cm.
Taille des feuilles : 15 à 20 cm (pétiole de 2,5 à 5 cm inclu), sur 2,5 cm de large.
Taille de l'inflorescence : 20 cm, portant 3 à 8 fleurs.
Taille des fleurs : 4 cm.
Durée de la floraison : 15-20 jours.

Espèce épiphyte qui pousse entre 1500 et 2500 mètres d'altitude, sur des troncs ou des rochers couverts de mousse, dans des régions où il y a du brouillard toute l'année. La température reste fraîche tout au long de l'année et l'hiver est plus sec et ensoleillé. Les pseudobulbes sont cylindriques à oblongs et deviennent ridés avec l'âge. Ils portent deux feuilles persistantes, elliptiques à lancéolées. L'inflorescence, érigée ou pendante, se forme au milieu des feuilles des nouvelles pousses, avant que les feuilles ou les pseudobulbes ne soient formés.
À cultiver sur compost maintenu humide toute l'année, mais non détrempé, un peu plus sec en hiver, toujours avec une forte aération. Dans son habitat, la température hivernale descend en dessous de 10 °C le jour, et vers 2 ou 3 °C la nuit. On peut le cultiver monté si l'on peut arroser plusieur fois par jour, sinon un pot contenant un mélange retenant un peu l'humidité convient bien. Ne rempoter qu'en début de végétation, en général après la floraison, sinon la plante aura beaucoup de mal à repartir.

Synonymes :
Cymbidium nitidum Wall. ex D. Don 1825Pleione nitida (Lindl.) Kuntze 1891Coelogyne ochracea Lindl. 1846
Coelogyne conferta auct. 1875Pleione ochracea (Lindl.) Kuntze 1891Coelogyne nitida f. candida Roeth 2002

haut de page

Coelogyne ovalis Lindl. 1838

Section : Fuliginosae

Coelogyne_ovalisLJ.jpg CoelogyneOvalisJCG.jpg CoelOvalis_2000.jpg
Photo © Libor JankovskyPhoto ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photo © J.L. Barbry

CoelOvalis_2005.jpg CoelogyneOvalis014.jpg
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin ovalis/is/e : ovale.
Distribution : De l'Himalaya tjusqu'à la Chine et la péninsule Indochinoise.
Taille : 25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes : 10 cm x 2,5 cm.
Taille des feuilles : 15 cm x 3,5 cm.
Taille de l'inflorescence : 12 cm.
Taille des fleurs : 5 x 6 cm.
Durée de la floraison : 2 sem. par fleur.

Épiphyte de moyenne altitude, 800 à 1700 mètres dont les pseudobulbes, ovoïdes à ellipsoïdes, poussent de manière très espacée sur le rhizome. Les deux feuilles persistantes apicales, sont elliptiques oblongues, pointues et plicatives. Il fleurit à l'automne sur les jeunes pseudobulbes. Chaque inflorescence porte entre une et trois fleurs parfumées (musc).
D'après Lindley, ressemble à C. fimbriata et s'en distingue notamment par ses pseudobulbes étroits et non ovales, et ses fleurs qui sont deux fois plus grandes.
Il vaut mieux cultiver cette espèce montée, à cause des rhizomes qui poussent en hauteur, sur une plaque garnie de mousse pour garantir un séchage assez lent. Les arrosages doivent être assez copieux pendant presque toute l'année, avec un petit repos au milieu de l'hiver. Il lui faut également une bonne aération

Synonymes :
Coelogyne decora Wall. ex Voigt 1845Coelogyne pilosissima Planch. 1858Coelogyne xerophyta Hand.-Mazz. 1936

haut de page

Coelogyne pulverula Teijsm. & Binn. 1862

Section : Tomentosae

Coel_pulverula.jpg CoelPulverula0501JCG.jpg CoelogynePulverulaJCG2.jpg
Photo © Nik FahmiPhotos © Élisabeth & Jean-Claude George

Origine du nom : Latin pulvereus/a/um : couvert de poussière et du diminutif ula.
Distribution : De la Thaïlande jusqu'à l'Ouest de la Malaisie (Thaïlande, Bornéo, java, Malaisie, Sumatra).
Taille : 60 à 100 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : 7 à 25 cm sur 2-3 cm .
Taille des feuilles : Jusque 70 cm de long par 8 cm de large.
Taille de l'inflorescence : Presque 1 m, portant jusque 30 fleurs.
Taille des fleurs : 5 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte d'assez grande taille qui pousse sur les troncs et les rochers moussus de forêts pluvieuses de basse altitude (0 à 1500 mètres). Ses pseudobulbes, serrés, coniques à fusiformes, cannelés, portent deux feuilles apicales oblancéolées à elliptiques. L'inflorescence naît sur les nouvelles pousses, au milieu des feuilles, alors qu'elles ne sont qu'à moitié développées. Elle porte de 10 à 55 fleurs qui s'ouvrent simultanément fleurissant au printemps.
Se cultive en ambiance très lumineuse et très humide sans mouiller les jeunes pousses. Demande un repos au frais pour fleurir, vers 15 °C, presque sec, sans que le substrat ne sèche complètement. Préfère une ambiance humide avec une bonne aération.

Synonymes : Coelogyne dayana Rchb. f. 1882;   Pleione dayana (Rchb. f.) Kuntze 1891.

haut de page

Coelogyne rochussenii de Vriese 1854

Section : Tomentosae

CoeloRochusseniiJCG.jpg coel_rochussenii_457.jpg
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Hommage au néerlandais Jan Jacob Rochussen (1797-1871), ministre des colonies en 1858.
Distribution : Thaïlande, Bornéo, Java, Malaisie, les Moluques, les Philippines, les Célèbes (Sulawesi), Sumatra.
Taille : H : 30 cm; L : 21 cm; (sur plaque).
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Toute l'année mais plutôt octobre novembre
Taille des pseudobulbes : 15 cm sur 2 cm.
Taille des feuilles : 37 cm par 6 cm.
Taille de l'inflorescence : 45 cm.
Taille des fleurs : 5-6 cm
Durée de la floraison :

Épiphyte, parfois lithophyte, asiatique qui pousse entre 0 et 1500 mètres d'altitude. Les pseudobulbes sont distants, cylindriques, étroits et ridés et portent des feuilles lancéolées à obovales, pointues ou acuminées. L'inflorescence en racème, est longue, pendante, et comporte une bractée brune à la base; elle part au sommet et au centre des nouveaux pseudobulbes et porte jusqu'à 40 fleurs parfumées.
Se cultive sans repos hivernal, de préférence en panier ou monté sur écorce.

Synonymes :
Pleione rochussenii (de Vriese) Kuntze 1891Coelogyne plantaginea Lindl. 1855Coelogyne stellaris Rchb. f. 1886
Coelogyne macrobulbon Hook. f. 1890Pleione macrobulbon (Hook. f.) Kuntze 1891Pleione plantaginea (Lindl.) Kuntze 1891
Coelogyne steffiensii Schltr. 1925

haut de page

Coelogyne salmonicolor Rchb. f. 1883

Section : Speciosae

vide

Origine du nom : Couleur saumon.
Distribution : Sumatra.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré à tempéré-chaud.
Époque de floraison : février à décembre.
Taille des pseudobulbes : 2,5-4,5 cm × 2 cm.
Taille des feuilles : 21-27 × 4-4,5 cm.
Taille de l'inflorescence : 2 à 4 cm.
Taille des fleurs : 6 cm de φ.
Durée de la floraison :

Épiphyte de taille moyenne qui pousse dans les forêts de basse ou moyenne montagne, de 900 à 1500 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes sont ovoïdes-piriformes, anguleux, et portent une feuille apicale possédant 5 nervures saillantes. La courte inflorescence naît avant ou en même temps que la feuille et porte de 2 à 4 fleurs qui s'ouvrent presque simultanément.
Se cultive au chaud et à l'humidité.Les arrosages doivent être réduits lorsque les nouveaux pseudobulbes sont bien formés.

Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Coelogyne speciosa (Blume) Lindl. 1833

Section : Speciosae

CoelogyneSpeciosa268.jpg CoelogyneSpeciosa265.jpg CoelSpeciosa691.jpg
Photos © J.L. Barbry

Coel_speciosa_697.jpg CoelogSpeciosafeuille003.jpg CoelogyneSpeciosaPb999.jpg
Photos © J.L. Barbry

CoelogyneSpeciosaPhH_2137.jpg CoelogyneSpeciosaMJC.jpg
Photo © Philippe HeuberPhoto ©
Monique et Jules Chaussée

Origine du nom : Latin speciosus/a/um : très joli, splendide.
Distribution : Sud-Ouest de la Malaisie.
Taille : H : 30 cm; L : 28 cm; pot : 15cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Presque toute l'année, plus au printemps et en été.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 7,5 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte de moyenne taille qui pousse entre 700 et 2000 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes sont serrés, ovoïdes, à quatre angles obtus lorsqu'ils sont jeunes; ils portent une ou deux feuilles obovées lancéolées à linéaires lancéolées à l'apex cuspide ou acuminé. L'inflorescence terminale en racème naît au centre des nouveaux pseudobulbes. Elle est érigée à lâche, porte de 1 à 3 fleurs au parfum de musc. La fleur, est souvent tournée vers le bas et demande à être vue par dessous. Elle a un étrange aspect d'insecte. La plante peut fleurir à n'importe quelle saison mais plus souvent au printemps et en été.
On le cultive en paniers, ou en pot, à mi-ombre, avec des arrosages toute l'année et une bonne aération. Il semble que la floraison ne vienne pas bien si la plante a trop chaud.

Synonymes :
Chelonanthera speciosa Blume 1825Pleione speciosa (Blume) Kuntze 1891Coelogyne speciosa var. albicans Man. 1890
Coelogyne speciosa var. alba auct. 1905Coelogyne speciosa var. rubiginosa auct. 1922

haut de page

Coelogyne speciosa subsp. fimbriata (J.J.Sm.) Gravend. 1999

Section : Speciosae

vide

Origine du nom : Latin fimbriatus/a/um : fimbrié.
Distribution : Sumatra.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Espèce endémique de Sumatra qui se distingue du type par son labelle fimbrié.

Synonymes : Coelogyne speciosa var. fimbriata J.J. Sm. 1907

haut de page

Coelogyne speciosa subsp. incarnata Gravend. 1999

Section : Speciosae

vide

Origine du nom : Latin incarnatus/a/um : incarnat, rose-chair.
Distribution : Java et Sumatra.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :


Synonymes : Coelogyne speciosa var. incarnata (Gravend.) M. Wolff & O. Gruss 2007;   Coelogyne speciosa var. major C.F. Sander, F.K. Sander & L.L. Sander 1927.

haut de page

Coelogyne speciosa subsp. speciosa

Section : Speciosae

vide

Origine du nom :
Distribution : Java, Petites îles de la Sonde.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :


Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Coelogyne tomentosa Lindl. 1854

Section : Tomentosae

CoelogyneTomentosa0403.jpg CoelogyneTomentosaGr.jpg CoelogyneTomentosa944.jpg
Plante de Graziano Marongiu
Photos © Élisabeth & Jean-Claude GeorgePhoto © J.L. Barbry

CoelogyneTomentosa946.jpg CoelogyneTomentosa963.jpg CoelogyneTomentosa959.jpg
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin tomentosus/a/um : tomenteux.
Distribution : De la Péninsule Thaïlandaise à l'Ouest de la Malaisie.
Taille : 40 à 60 cm
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à chaud.
Époque de floraison : Mars à octobre, en général.
Taille des pseudobulbes : 4 à 15 cm.
Taille des feuilles : 10 à 70 cm.par 3 à 10 cm.
Taille de l'inflorescence : 35-40 cm portant 20 à 30 fleurs.
Taille des fleurs : 6 - 6,5 cm.
Durée de la floraison : Environ 15 jours.

Éspèce type de la section tomentosae caractérisée, entre autres, par la présence de poils sur les ovaires. On la trouve dans les vallées de montagne, entre 1500 et 2100 mètres d'alitude. Ses pseudobulbes sont coniques-allongés, légèrement anguleux quand ils sont jeunes et devenant chiffonnés et jaune verdâtre avec l'âge. Ils portent une seule feuille apicale plicative elliptique obovée avec un long pétiole. La saison de floraison est variable, mais plus fréquente en été. Les fleurs sont délicatement parfumées et de courte durée; elles sont portées par un racème pendant portant d'assez nombreuses fleurs.

Synonymes :
Pleione tomentosa (Lindl.) Kuntze 1891Coelogyne massangeana Rchb. f. 1878Pleione massangeana (Rchb. f.) Kuntze 1891
Coelogyne densiflora Ridl. 1903 Coelogyne dayana var. massangeana Ridl. 1907Coelogyne cymbidioides Ridl. 1908

haut de page

Coelogyne trinervis Lindl. 1830

Section : Flaccidae

coeltrinervis_812.jpg CoelTrinervis355.jpg Coel.trinervisJCG.jpg
Photos © J.L. BarbryPhoto ©
Élisabeth & Jean-Claude George

Origine du nom : Préfixe latin tri : trois et nervus/i nervure.
Distribution : De la péninsule Indochinoise jusqu'à l'Ouest et le Centre de la Malaisie.
Taille : H : 23 cm; panier métallique de 25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes : 6 cm sur 4 cm.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 3,5 cm
Durée de la floraison : 4 semaines par hampe.

Éspèce de moyenne taille à pseudobulbes deltoïdes bifoliés assez gros de section ovale. L'inflorescence apicale sort des jeunes pseudobulbes à peine formés. La fleur possède des pétales et des sépales crème avec le labelle brun bordé d'orange.
Se cultive en pot, en panier ou monté sur plaque. Le compost ne doit pas être maintenu sec trop longtemps, même en hiver. Bien arroser pendant la croissance. C'est une espèce assez facile et bien florifère.

Synonymes :
Pleione trinervis (Lindl.) Kuntze 1891Coelogyne cinnamomea Lindl. 1858Coelogyne rhodeana Rchb. f. 1867
Coelogyne rossiana Rchb. f. 1884Pleione rossiana (Rchb. f.) Kuntze 1891Coelogyne angustifolia Ridl. 1897
Coelogyne pachybulbon Ridl. 1897Coelogyne wettsteiniana Schltr. 1920Coelogyne stenophylla Ridl. 1924

haut de page

Tableau des synonymes

Coelogyne advena E.C. Parish & Rchb. f. 1878 Pholidota advena (E.C. Parish & Rchb. f.) Hook. f.
Coelogyne alba (Lindl.) Rchb. f. 1862 Otochilus albus Lindl.
Coelogyne amplissima Ames & C. Schweinf. 1920 Chelonistele amplissima (Ames & C. Schweinf.) Carr
Coelogyne amplissima var. schweinfurthiana J.J. Sm. 1931 Chelonistele amplissima (Ames & C. Schweinf.) Carr
Coelogyne angustifolia A. Rich. 1841 Coelogyne odoratissima Lindl.
Coelogyne angustifolia Ridl. 1897 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne angustifolia Wight 1851 Coelogyne breviscapa Lindl.
Coelogyne annamensis Ridl. 1921 Coelogyne sanderae Kraenzl. ex O’Brien
Coelogyne annamensis Rolfe 1914 Coelogyne assamica Linden & Rchb. f.
Coelogyne apiculata (Lindl.) Rchb. f. 1862 Panisea apiculata Lindl.
Coelogyne arthuriana Rchb. f. 1881 Pleione maculata (Lindl.) Lindl. & Paxton
Coelogyne articulata (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota articulata Lindl.
Coelogyne arunachalensis H.J. Chowdhery & G.D. Pal 1997 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne beccarii var. micholitziana (Kraenzl.) Schltr. 1915 Coelogyne beccarii Rchb. f.
Coelogyne beccarii var. tropidophora Schltr. 1914 Coelogyne beccarii Rchb. f.
Coelogyne bella Schltr. 1911 Coelogyne salmonicolor Rchb. f.
Coelogyne beyrodtiana Schltr. 1915 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne biflora E.C. Parish ex Rchb. f. 1865 Panisea uniflora (Lindl.) Lindl.
Coelogyne bihamata J.J. Sm. 1927 Coelogyne tenuis Rolfe
Coelogyne bimaculata Ridl. 1897 Coelogyne flexuosa Rolfe
Coelogyne birmanica Rchb. f. 1882 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne brevifolia Lindl. 1854 Coelogyne punctulata f. brevifolia (Lindl.) S. Das & S.K. Jain
Coelogyne brevilamellata J.J. Sm. 1931 Chelonistele brevilamellata (J.J. Sm.) Carr
Coelogyne brunnea Lindl. 1848 Coelogyne fuscescens var. brunnea (Lindl.) Lindl.
Coelogyne bulbocodioides Franch. 1888 Pleione bulbocodioides (Franch.) Rolfe
Coelogyne calceata Rchb. f. 1862 Pholidota pallida Lindl.
Coelogyne camelostalix (Rchb. f.) Rchb. f. 1862 Pholidota camelostalix Rchb. f.
Coelogyne carnea (Blume) Rchb. f. 1862 Pholidota carnea (Blume) Lindl.
Coelogyne carnea Hook. f. 1890 Coelogyne radicosa Ridl.
Coelogyne casta Ridl. 1897 Coelogyne cumingii Lindl.
Coelogyne caulescens Griff. 1851 Bromheadia finlaysoniana (Lindl.) Miq.
Coelogyne chinensis (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota chinensis Lindl.
Coelogyne chrysotropis Schltr. 1911 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne cinnamomea Lindl. 1858 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne clarkei Kraenzl. 1893 Coelogyne micrantha Lindl.
Coelogyne clypeata (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota gibbosa (Blume) Lindl. ex de Vriese
Coelogyne conchoidea (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota imbricata Lindl.
Coelogyne conferta auct. 1875 Coelogyne nitida (Wall. ex D. Don) Lindl.
Coelogyne convallariae E.C. Parish & Rchb. f. 1872 Pholidota convallariae (E.C. Parish & Rchb. f.) Hook. f.
Coelogyne corniculata Rchb. f. 1865 Pholidota chinensis Lindl.
Coelogyne coronaria Lindl. 1841 Eria coronaria (Lindl.) Rchb. f.
Coelogyne corrugata Wight 1851 Coelogyne nervosa A. Rich.
Coelogyne crassifolia (Carr) Masam. 1942 Chelonistele sulphurea var. crassifolia (Carr) de Vogel
Coelogyne cristata f. hololeuca (Rchb. f.) M. Wolff & O. Gruss 2007 Coelogyne cristata Lindl.
Coelogyne cristata var. hololeuca Rchb. f. 1881 Coelogyne cristata Lindl.
Coelogyne croockewitii Teijsm. & Binn. 1853 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne crotalina (Rchb. f.) Rchb. f. 1862 Pholidota imbricata Lindl.
Coelogyne cuneata J.J. Sm. 1931 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne cycnoches E.C. Parish & Rchb. f. 1874 Coelogyne fuscescens var. brunnea (Lindl.) Lindl.
Coelogyne cymbidioides Rchb. f. 1862 Gynoglottis cymbidioides (Rchb. f.) J.J. Sm.
Coelogyne cymbidioides Ridl. 1908 Coelogyne tomentosa Lindl.
Coelogyne dalatensis Gagnep. 1930 Coelogyne assamica Linden & Rchb. f.
Coelogyne darlacensis Gagnep. 1950 Coelogyne sanderae Kraenzl. ex O’Brien
Coelogyne dayana Rchb. f. 1882 Coelogyne pulverula Teijsm. & Binn.
Coelogyne dayana var. massangeana Ridl. 1907 Coelogyne tomentosa Lindl.
Coelogyne decipiens Sander 1901 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne decora Wall. ex Voigt 1845 Coelogyne ovalis Lindl.
Coelogyne delavayi Rolfe 1896 Pleione bulbocodioides (Franch.) Rolfe
Coelogyne densiflora Ridl. 1903 Coelogyne tomentosa Lindl.
Coelogyne diphylla (Lindl. & Paxton) Lindl. 1854 Pleione maculata (Lindl.) Lindl. & Paxton
Coelogyne edelfeldtii F. Muell. & Kraenzl. 1894 Coelogyne asperata Lindl.
Coelogyne elata Lindl. 1830 Coelogyne stricta (D. Don) Schltr.
Coelogyne elegans Rchb.f. 1886 Cypripedium elegans Rchb. f.
Coelogyne elegantula Kraenzl. 1921 Bletilla striata (Thunb.) Rchb. f.
Coelogyne esquirolii Schltr. 1919 Coelogyne flaccida Lindl.
Coelogyne fimbriata var. annamica Finet ex Gagnep. 1919 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne fimbriata var. primulina (Barretto) Roeth 2008 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne flaccida var. longiracemosa Roeth 2006 Coelogyne flaccida Lindl.
Coelogyne flavida Hook. f. ex Lindl. 1854 Coelogyne prolifera Lindl.
Coelogyne fleuryi Gagnep. 1930 Coelogyne lawrenceana Rolfe
Coelogyne fuliginosa Lodd. ex Hook. 1849 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne fusca (Lindl.) Rchb. f. 1862 Otochilus fuscus Lindl.
Coelogyne fuscescens var. assamica (Linden & Rchb. f.) Pfitzer 1907 Coelogyne assamica Linden & Rchb. f.
Coelogyne fuscescens var. viridiflorum Pradhan 1979 Coelogyne fuscescens var. fuscescens
Coelogyne gardneriana Lindl. 1830 Neogyna gardneriana (Lindl.) Rchb. f.
Coelogyne gibbosa (Blume) Rchb. f. 1862 Pholidota gibbosa (Blume) Lindl. ex de Vriese
Coelogyne globosa (Blume) Rchb. f. 1862 Pholidota globosa (Blume) Lindl.
Coelogyne goweri Rchb. f. 1869 Coelogyne punctulata f. punctulata
Coelogyne graminifolia E.C. Parish & Rchb. f. 1874 Coelogyne viscosa Rchb. f.
Coelogyne grandiflora Rolfe 1903 Pleione grandiflora (Rolfe) Rolfe
Coelogyne henryi Rolfe 1896 Pleione bulbocodioides (Franch.) Rolfe
Coelogyne hookeriana Lindl. 1854 Pleione hookeriana (Lindl.) J. Moore
Coelogyne hookeriana var. brachyglossa Rchb. f. 1887 Pleione hookeriana (Lindl.) J. Moore
Coelogyne huettneriana var. lactea (Rchb. f.) Pfitzer 1907 Coelogyne lactea Rchb. f.
Coelogyne humilis (Sm.) Lindl. 1826 Pleione humilis (Sm.) D. Don
Coelogyne humilis var. albata Rchb. f. 1888 Pleione humilis (Sm.) D. Don
Coelogyne humilis var. tricolor Rchb. f. 1880 Pleione humilis (Sm.) D. Don
Coelogyne imbricata (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota imbricata Lindl.
Coelogyne ingloria J.J. Sm. 1931 Chelonistele ingloria (J.J. Sm.) Carr
Coelogyne integrilabia (Pfitzer) Schltr. 1915 Coelogyne fuscescens var. integrilabia Pfitzer
Coelogyne javanica Lindl. 1854 Nervilia crociformis (Zoll. & Moritzi) Seidenf.
Coelogyne khasyana (Rchb. f.) Rchb. f. 1862 Pholidota articulata Lindl.
Coelogyne kingii Hook. f. 1895 Coelogyne foerstermannii Rchb. f.
Coelogyne kutaiensis J.J. Sm. 1931 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne × lagenaria (Lindl. & Paxton) Lindl. 1854 Pleione lagenaria Lindl. & Paxton
Coelogyne lamellata Rolfe 1895 Coelogyne macdonaldii F. Muell. & Kraenzl.
Coelogyne lamellulifera (Carr) Masam. 1942 Chelonistele lamellulifera Carr 1935
Coelogyne laotica Gagnep. 1930 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne lauterbachiana Kraenzl. 1895 Coelogyne miniata (Blume) Lindl.
Coelogyne leungiana S.Y. Hu 1972 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne longibracteata Hook. f. 1890 Coelogyne cumingii Lindl.
Coelogyne longiciliata Teijsm. & Binn. 1864 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne longipes Hook. f. 1890 Coelogyne raizadae S.K. Jain & S. Das
Coelogyne longipes var. verruculata S.C. Chen 1983 Coelogyne schultesii S.K. Jain & S. Das
Coelogyne loricata (Rchb.f.) Rchb.f. 1862 Pholidota imbricata Lindl.
Coelogyne lowii Paxton 1849 Coelogyne asperata Lindl.
Coelogyne lurida (Pfitzer) Ames & C. Schweinf. 1920 Chelonistele lurida Pfitzer
Coelogyne macrobulbon Hook. f. 1890 Coelogyne rochussenii de Vriese
Coelogyne macroloba J.J.Sm. 1927 Coelogyne gibbifera J.J. Sm.
Coelogyne macrophylla Teijsm. & Binn. 1867 Coelogyne asperata Lindl.
Coelogyne maculata Lindl. 1830 Pleione maculata (Lindl.) Lindl. & Paxton
Coelogyne maculata var. virginea Rchb. f. 1887 Pleione maculata (Lindl.) Lindl. & Paxton
Coelogyne maingayi Hook. f. 1890 Coelogyne foerstermannii Rchb. f.
Coelogyne mandarinorum Kraenzl. 1900 Ischnogyne mandarinorum (Kraenzl.) Schltr.
Coelogyne massangeana Rchb.f. 1878 Coelogyne tomentosa Lindl.
Coelogyne membranifolia Carr 1932 Coelogyne septemcostata J.J. Sm.
Coelogyne micholitziana Kraenzl. 1891 Coelogyne beccarii Rchb. f.
Coelogyne micholitzii W. Watson 1895 non défini
Coelogyne minutissima Kraenzl. 1921 non défini
Coelogyne modesta J.J. Sm. 1905 Coelogyne prasina Ridl.
Coelogyne mooreana f. alba Roeth & O. Gruss 2001 Coelogyne mooreana Rolfe
Coelogyne nervillosa (Blume) Rchb. f. 1862 Pholidota nervosa (Blume) Rchb. f.
Coelogyne nervosa Wight 1851 Coelogyne glandulosa Lindl.
Coelogyne nigrofurfuracea Guillaumin 1955 Eriodes barbata (Lindl.) Rolfe
Coelogyne nitida Hook. f. 1890 Coelogyne punctulata. f. punctulata
Coelogyne nitida f. candida Roeth 2002 Coelogyne nitida (Wall. ex D. Don) Lindl.
Coelogyne ocellata Lindl. 1833 Coelogyne punctulata f. punctulata
Coelogyne ochracea Lindl. 1846 Coelogyne nitida (Wall. ex D. Don) Lindl.
Coelogyne oligantha Schltr. 1919 Coelogyne carinata Rolfe
Coelogyne pachybulbon Ridl. 1897 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne padangensis J.J. Sm. & Schltr. 1911 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne palaelabellata Gilli 1983 Calanthe aceras Schltr.
Coelogyne palawensis Tuyama 1941 Coelogyne guamensis Ames
Coelogyne pallens Ridl. 1903 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne pallida (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota pallida Lindl.
Coelogyne papagena Rchb. f. 1862 Coelogyne micrantha Lindl.
Coelogyne parviflora Lindl. 1833 Panisea demissa (D. Don) Pfitzer
Coelogyne peltastes var. unguiculata J.J. Sm. 1927 Coelogyne pandurata Lindl.
Coelogyne perakensis Rolfe 1908 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne phaiostele Ridl. 1910 Geesinkorchis phaiostele (Ridl.) de Vogel
Coelogyne pholas Rchb. f. 1862 Pholidota chinensis Lindl.
Coelogyne pilosissima Planch. 1858 Coelogyne ovalis Lindl.
Coelogyne pinniloba J.J. Sm. 1931 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne plantaginea Lindl. 1855 Coelogyne rochussenii de Vriese
Coelogyne platyphylla Schltr. 1925 Coelogyne celebensis J.J. Sm.
Coelogyne pogonioides Rolfe 1896 Pleione bulbocodioides (Franch.) Rolfe
Coelogyne porrecta (Lindl.) Rchb. f. 1862 Otochilus porrectus Lindl.
Coelogyne praecox (Sm.) Lindl. 1826 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne praecox var. sanguinea Lindl. 1854 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne praecox var. tenera Rchb. f. 1883 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne praecox var. wallichiana (Lindl.) Lindl. 1854 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne primulina Barretto 1990 Coelogyne fimbriata Lindl.
Coelogyne psectrantha Gagnep. 1930 Coelogyne mooreana Rolfe
Coelogyne psittacina Rchb. f. 1868 Coelogyne rumphii Lindl.
Coelogyne psittacina var. huttonii Rchb. f. 1870 Coelogyne rumphii Lindl.
Coelogyne pumila (Rchb. f.) Rchb. f. 1862 Dendrochilum pumilum Rchb. f.
Coelogyne punctulata var. hysterantha Tang & F.T. Wang 1951 Coelogyne punctulata f. punctulata
Coelogyne purpurascens (Thwaites) Hook. f. 1890 Adrorhizon purpurascens (Thwaites) Hook. f.
Coelogyne pusilla Ridl. 1897 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne pustulosa Ridl. 1886 Coelogyne asperata Lindl.
Coelogyne quadrangularis Ridl. 1897 Coelogyne swaniana Rolfe
Coelogyne radiosa J.J. Sm. 1931 Coelogyne hirtella J.J. Sm.
Coelogyne ramosii Ames 1922 Chelonistele sulphurea var. sulphurea
Coelogyne recurva (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota recurva Lindl.
Coelogyne reflexa J.J. Wood & C.L. Chan 1990 Coelogyne genuflexa Ames & C. Schweinf.
Coelogyne reichenbachiana T. Moore & Veitch 1868 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne rhizomatosa J.J. Sm. 1904 Coelogyne prasina Ridl.
Coelogyne rhizomatosa var. quinquelobata J.J. Sm. 1927 Coelogyne prasina Ridl.
Coelogyne rhodeana Rchb. f. 1867 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne rhombophora Rchb. f. 1877 Dendrochilum rhombophorum (Rchb. f.) Ames
Coelogyne richardsii (Carr) Masam. 1942 Chelonistele richardsii Carr
Coelogyne ridleyana Schltr. 1910 Geesinkorchis phaiostele (Ridl.) de Vogel
Coelogyne ridleyi Gagnep. 1933 Coelogyne sanderae Kraenzl. ex O’Brien
Coelogyne rossiana Rchb. f. 1884 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne rubens Ridl. 1890 Calanthe rubens Ridl.
Coelogyne rubra (Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota rubra Lindl.
Coelogyne saigonensis Gagnep. 1938 Coelogyne assamica Linden & Rchb. f.
Coelogyne salmonicolor var. virescentibus J.J. Sm. ex Dakkus 1935 Coelogyne salmonicolor Rchb. f.
Coelogyne sarasinorum Kraenzl. 1907 Coelogyne carinata Rolfe
Coelogyne sarawakensis Schltr. 1921 Chelonistele lurida var. lurida
Coelogyne siamensis Rolfe 1914 Coelogyne assamica Linden & Rchb. f.
Coelogyne simplex Lindl. 1854 Coelogyne miniata (Blume) Lindl.
Coelogyne speciosa var. alba auct. 1905 Coelogyne speciosa (Blume) Lindl.
Coelogyne speciosa var. albicans 1890 Coelogyne speciosa (Blume) Lindl.
Coelogyne speciosa var. fimbriata J.J. Sm. 1907 Coelogyne speciosa subsp. fimbriata (J.J.Sm ) Gravend.
Coelogyne speciosa var. incarnata (Gravend.) M. Wolff & O. Gruss 2007 Coelogyne speciosa subsp. incarnata Gravend.
Coelogyne speciosa var. major C.F. Sander, F.K. Sander & L.L. Sander 1927 Coelogyne speciosa subsp. incarnata Gravend.
Coelogyne speciosa var. rubiginosa auct. 1922 Coelogyne speciosa (Blume) Lindl.
Coelogyne steffiensii Schltr. 1925 Coelogyne rochussenii de Vriese
Coelogyne stellaris Rchb. f. 1886 Coelogyne rochussenii de Vriese
Coelogyne stenophylla Ridl. 1924 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne stipitibulbum Holttum 1947 Coelogyne radicosa Ridl.
Coelogyne subintegra J.J. Sm. 1909 Coelogyne exalata Ridl.
Coelogyne sulphurea (Blume) Rchb. f. 1857 Chelonistele sulphurea (Blume) Pfitzer
Coelogyne sumatrana J.J. Sm. 1908 Coelogyne testacea Lindl.
Coelogyne taronensis Hand.-Mazz. 1922 Coelogyne corymbosa Lindl.
Coelogyne tenuiflora Ridl. 1896 Geesinkorchis phaiostele (Ridl.) de Vogel
Coelogyne thailandica Seidenf. 1975 Coelogyne quadratiloba Gagnep.
Coelogyne thuniana Rchb. f. 1855 Panisea uniflora (Lindl.) Lindl.
Coelogyne tomentosa var. penangensis Hook. f. 1890 Coelogyne velutina de Vogel
Coelogyne treutleri Hook. f. 1890 Epigeneium treutleri (Hook. f.) Ormerod
Coelogyne tricarinata Ridl. 1915 Coelogyne rigida E.C. Parish & Rchb. f.
Coelogyne trifida Rchb. f. 1863 Coelogyne odoratissima Lindl.
Coelogyne triotos (Rchb. f.) Rchb.f. 1862 Pholidota imbricata Lindl.
Coelogyne triptera Brongn. 1834 Prosthechea pygmaea (Hook.) W.E. Higgins
Coelogyne trisaccata Griff. 1851 Neogyna gardneriana (Lindl.) Rchb. f.
Coelogyne truncicola Schltr. 1911 Coelogyne carinata Rolfe
Coelogyne undulata (Wall. ex Lindl.) Rchb. f. 1862 Pholidota rubra Lindl.
Coelogyne unguiculata (Carr) Masam. 1942 Chelonistele unguiculata Carr
Coelogyne uniflora Lindl. 1830 Panisea uniflora (Lindl.) Lindl.
Coelogyne vagans Schltr. 1911 Coelogyne prasina Ridl.
Coelogyne ventricosa (Blume) Rchb. f. 1862 Pholidota ventricosa (Blume) Rchb. f.
Coelogyne wallichiana Lindl. 1830 Pleione praecox (Sm.) D. Don
Coelogyne wettsteiniana Schltr. 1920 Coelogyne trinervis Lindl.
Coelogyne whitmeei Schltr. 1912 Coelogyne lycastoides F. Muell. & Kraenzl.
Coelogyne xanthoglossa Ridl. 1915 Coelogyne xyrekes Ridl.
Coelogyne xerophyta Hand.-Mazz. 1936 Coelogyne ovalis Lindl.
Coelogyne xylobioides Kraenzl. 1893 Gynoglottis cymbidioides (Rchb. f.) J.J. Sm.
Coelogyne yunnanensis Rolfe 1903 Pleione yunnanensis (Rolfe) Rolfe
Coelogyne zahlbrucknerae Kraenzl. 1921 Coelogyne marmorata Rchb. f.
Coelogyne zeylanica Hook. f. 1898 Panisea zeylanica (Hook. f.) Aver.

haut de page

retour à l'accueil
Création : 2006 Dernière modification : mars 2013. Page vue 4912 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional