* = page
complète.

Diaporama

Lycaste Lindl. 1843

Sous-Famille : Epidendroidae, Tribu : Maxillarieae, Sous-Tribu : Zygopetalinae.

Ce genre américain comporte 32 espèces et plusieurs hybrides naturels, épiphytes, lithophytes ou terrestres. Les pseudobulbes sont courts, généralement ovales ou arrondis et portent souvent une dent lorsqu'ils ont perdu leurs feuilles. Les feuille, au nombre de deux à quatre, sont larges, minces, plicatives et souvent caduques. L'inflorescence basale ne porte généralement qu'une seule fleur assez grande et souvent parfumée.
Le genre a été divisé en quatre sections :
Voir article de Pierre Bertaux sur L'Orchidophile N° 135
Voir également une clef de détermination sur «Informe final del Proyecto P107 Orquídeas de México» Par Miguel Angel Soto Arenas, Gerardo A. Salazar et Eric Hágsater Gartenberg.

Origine du nom : Nom d'une nymphe grecque, fille du roi de Troies Priam, réputée pour sa beauté.
Distribution : Depuis le Mexique jusqu'à toute l'Amérique tropicale.
Espèce type : Lycaste plana Lindley 1842 = Lycaste macrophylla (Poepp. & Endl.) Lindl. 1843
Synonymes : Deppia Raf. 1837

aromatica
L.aromatica
consobrina
L.consobrina
cruenta
L.cruenta
deppei
L.deppei
lasioglossa
L.lasioglossa
lucianiana
L.× lucianiana
macrophylla
L.macrophylla
skinneri
L.skinneri
xytriophora
L.xytriophora


Lycaste aromatica (Graham) Lindl. 1843

Section : Deciduosae

LycasteAromaticaCM.jpg LycasteAromaticaAMG.jpg LycasteAromaticaFB.jpg
Photo © Christiane MeuwlyPhoto © Anne-Marie GabrielPhoto © Fabienne Boursier

Origine du nom : Latin aromaticus/a/um : aromatique.
Distribution : Du Mexique jusqu'à l'Amérique Centrale.
Taille : 50-60 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Fin printemps-début été.
Taille des pseudobulbes : 4-8 cm.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 3-5 cm.
Durée de la floraison : Deux mois.

Épiphyte, lithophyte ou quelquefois terrestre qui pousse en dessous de 1000 mètres d'altitude, principalement le long des pentes de la Cordillère orientale, sur des arbres ou sur des rochers, dans les ravins et les canyons. Les nouveaux pseudobulbes produisent chacun jusqu'à plus de 15 fleurs au fort parfum de cannelle. Plus la lumière est abondante, plus les couleurs sont intenses.
Bien arroser dès le départ d'une nouvelle pousse au printemps. Les fleurs naissent alors que les feuilles ne sont pas complètement formées. À l'automne, les feuilles brunissent et il faut presque arrêter les arrosages : arroser juste ce qu'il faut pour que les pseudobulbes ne se ratatinent pas. C'est une plante qui apprécie une forte chaleur pendant la journée, moins la nuit, où l'humidité doit être proche de 100%, mais qui est tolérant (on peut la cultiver en tempéré-froid). La température doit diminuer pendant la dormance, mais la luminosité doit rester importante.

Synonymes :
Maxillaria aromatica Graham 1826Colax aromaticus (Graham) Spreng. 1827Lycaste aromatica var. retusa Lindl. 1844
Lycaste aromatica var. punctata Linden 1884Lycaste aromatica var. hartleyi Oakeley 2001Lycaste aromatica var. hartleyorum Oakeley 2008
Lycaste aromatica var. retroflexa Oakeley 2008

haut de page

Lycaste consobrina Rchb. f. 1852

Section : Deciduosae

LycasteConsobrinaRW.jpg LycasteConsobrinaLG.jpg
Photo © Rémi WildPhoto © Lourens Grobler

Origine du nom : Latin consobrinus/a/um : cousin germain du côté maternel.
Distribution : Mexique, Guatemala et Nicaragua.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Mars-avril.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Espèce native de basses altitudes comme d'altitudes assez élevées, elle est, de ce fait, assez tolérante à la température.
On peut la cultiver au frais, comme les Cymbidium ou plus au chaud, comme les Cattleya. Le mieux est de la cultiver en serre tempérée du printemps à l'automne, puis de la laisser au frais lorsqu'elle a perdu ses feuilles. Comme pour les autres membres de la section Deciduosae, il lui faut un repos presque au sec en hiver, avec une bonne luminosité.
Elle se distingue de L. aromatica, d'abord par son parfum de carambole fraîchement coupée, par son moins grand nombre de fleurs (jusqu'à 7 par pseudobulbe), par les lobes latéraux de son labelle qui sont différents, et par d'autres détails.

Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Lycaste cruenta (Lindl.) Lindl. 1843

Section : Deciduosae

lycasteCruentaMM.jpg lycasteCruentaLG.jpg LycasteCruentaLJ.jpg
Photo © Michel MastouninPhoto © Lourens GroblerPhoto © Libor Jankovsky

MaxillariaCruenta.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume V - 1842.

Origine du nom : Latin cruentus/a/um : rouge-sang.
Distribution : Mexique (Chiapas), Salvador et Guyana.
Taille : 80 cm env.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Du printemps à l'été.
Taille des pseudobulbes : Jusque 10 cm sur 5 cm de diamètre.
Taille des feuilles : 38 sur 15 cm.
Taille de l'inflorescence : 15 cm.
Taille des fleurs : 8 à 11 cm.
Durée de la floraison :

Espèce de forme assez variable caractérisée par des fleurs jaunes ou orangées et des taches rouge sombre à la base du labelle. Les pseudobulbes sont ovoïdes comprimés et portent une épine avant l'apparition des nouvelles pousses. Ils portent de grandes feuilles elliptiques, plicatives, acuminées et caduques. Chaque pseudobulbe donne naissance, au printemps, à plusieurs inflorescences basale uniflorées. Les fleurs ont un parfum de cannelle.
Se cultive comme les autres Lycaste à feuilles caduques, avec un repos lumineux presque au sec en hiver, mais un peu plus frais que les autres car il pousse en altitude.

Synonymes :
Maxillaria cruenta Lindl. 1842Lycaste balsamea A. Rich. 1847Lycaste saccata A. Rich. 1847
Lycaste chrysoptera C. Morren 1849Maxillaria balsamea (A. Rich.) Beer 1854Maxillaria chrysoptera (C. Morren) Beer 1854
Lycaste sulphurea Rchb. f. 1882Lycaste rossiana Rolfe 1893Lycaste cruenta var. sulphurea (Rchb. f.) Oakeley 2007
Lycaste cruenta var. concolor Oakeley 2008Lycaste cruenta var. longibracteata Oakeley 2008Lycaste cruenta subvar. longibracteata Oakeley 2008

haut de page

Lycaste deppei (Lodd. ex Lindl.) Lindl. 1843

Section : Deciduosae

LycasteDeppeiCM.jpg LycasteDeppeiSV.jpg LycasteDeppeiSV2.jpg
Photo © Christiane MeuwlyPhotos © Sylvie Vacher

LycasteDeppeiJCG.jpg LycasteDepeiMCh.jpg
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photo ©
Monique et Jules Chaussée

Origine du nom : Hommage à F. Deppe (Collecteur anglais du 19ème siècle au Mexique pour Loddiges)
Distribution : Du Mexique jusqu'au Nord-Ouest de la Colombie.
Taille : 20 à 40 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 15 cm.
Taille des fleurs : jusque 11,5 cm.
Durée de la floraison :

Espèce de petite à moyenne taille qui pousse sur des troncs ou des rochers dans des forêts humides, entre 800 et 1700 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes sont ovoïdes et comprimés, groupés sur le rhizome, et sont enveloppés d'une gaine scarieuse; ils portent plusieurs feuilles apicales, elliptiques-lanceolées, plicatives, acuminées et le plus souvent caduques qui, lorsqu'elles tombent à l'automne, laissent apparaître des épines pointues. Chaque pseudobulbe donne naissance à plusieurs inflorescences érigées qui apparaissent au printemps; elles sont entourées de gaines scarieuses et portent une fleur unique très parfumée.
Plante à garder presque au sec et plus au frais dès la chute des feuilles, jusqu'à l'apparition de nouvelles pousses.

Synonymes :
Deppia mexicana Raf. 1837Lycaste leiantha Beer 1854Maxillaria leiantha Beer 1854
Lycaste deppei var. major Stein 1892Lycaste deppei var. pallida Stein 1892Lycaste deppei var. viridis Smee ex Wilks & Weathers 1893
Lycaste deppei var. praestans Linden 1898Lycaste deppei var. rosea Oakeley 2008

haut de page

Lycaste lasioglossa Rchb. f. 1872

Section : Deciduosae

LycasteLasioglossaJBO382.jpg LycasteLasioglossa382.jpg lycasteLasioglossaDK.jpg
Exposition JBO Villers-lès-Nancy 2006
Photos © J.L. BarbryPhoto © Dominique Karadjoff

LycasteLasioglossaJLC.jpg LycastLasioglossaChM.jpg
Photo ©
Jean-Louis Chojnacki
Photo © Christiane Meuwly

Origine du nom : Latin lasio : laineux et glossa : langue.
Distribution : Du Mexique (Chiapas) à l'Amérique Centrale.
Taille : 40 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré.
Époque de floraison : Décembre à début de printemps.
Taille des pseudobulbes : Jusque 6 cm sur 4 cm.
Taille des feuilles : 35 cm.
Taille de l'inflorescence : 25 cm.
Taille des fleurs : 11 à 14 cm.
Durée de la floraison : 1 mois.

Espèce terrestre d'assez grande taille des forêts ouvertes, vers 1500 mètres d'altitude. Chaque pseudobulbe donne naissance à trois ou quatre inflorescences, minces et érigées, qui ne portent qu'une seule fleur cireuse, inodore et de couleur variable. Les pseudobulbes ne portent pas d'épines.
À cultiver en ambiance pas trop chaude, avec, comme les autres membres de la section Deciduosae, bien de l'eau et de l'engrais pendant la croissance. Arrêter les arrosages et l'engrais dès que les feuilles jaunissent en automne. Maintenir juste assez d'humidité en hiver pour que les pseudobulbes ne se ratatinent pas.

Synonymes :
Lycaste macropogon Rchb. f. 1888Lycaste lasioglossa var. melanacra Cogn. 1904Lycaste lasioglossa var. flava Tinschert ex Oakeley 2008
Lycaste lasioglossa var. minor Oakeley 2008

haut de page

Lycaste Χ lucianiana Van Imschoot & Cogn. 1883

L. lasioglossa × L. skinneri

lycasteLucianiAMG.jpg LycasteLucianiJCG.jpg
Photo © Anne-Marie GabrielPhoto ©
Élisabeth & Jean-Claude George

Origine du nom : Hommage au botaniste belge Lucien Linden (1851-1940)
Distribution : Sud Mexique et Guatemala.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré.
Époque de floraison : Janvier-février.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 14 cm.
Durée de la floraison :

D'aspect intermédiaire entre celui de ses parents, cet épiphyte pousse entre 800 et 1400 mètres d'altitude.
Se cultive comme ses parents.

Synonymes : Lycaste × lucianii Linden ex Mast. 1893

haut de page

Lycaste macrophylla (Poepp. & Endl.) Lindl. 1842

Section : Macrophyllae

LycasteMacrophyllaSV.jpg LycasteMacrophyllaLG.jpg LycasteMacrophyllaLJ.jpg
Photo © Sylvie VacherPhoto © Lourens GroblerPhoto © Libor Jankovsky

LycastePlana1843.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume VI - 1843.

Origine du nom : Latin macro : grand et phylla : feuille.
Distribution : Nord et Ouest de l'Amérique tropicale.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à chaud.
Époque de floraison : Été automne (mars à juillet en Amérique tropicale.
Taille des pseudobulbes : Jusque 10 cm sur 5 cm de diamètre.
Taille des feuilles : 50 cm sur 20 cm.
Taille de l'inflorescence : 17 cm.
Taille des fleurs : 10-12 cm.
Durée de la floraison :

Plante terrestre très variable en taille et en couleur des fleurs qui ne perd pas ses feuilles en hiver. On la trouve dans les forêts montagneuses humides, entre 400 et 2400 mètres d'altitude. Les pseudobulbes ovoïdes donnent, arrivés à maturité, jusque 10 inflorescences basales érigées, entourées de bractées parcheminées, qui fleurissent successivement pendant plusieurs mois. Les fleurs sont parfumées et cireuses et sont de couleur variable.
De culture un peu plus délicate que les membres de la section Deciduosae, il lui faut un arrosage régulier, sans détremper le substrat. On diminue les arrosages après que les pousses sont formées, sans donner une vraie période de repos. Une bonne hygrométrie est nécessaire, tout au long de l'année.

Synonymes :
Maxillaria macrophylla Poepp. & Endl. 1836Maxillaria phyllomega Steud. 1841Lycaste plana Lindl. 1842
Lycaste filomenoi Schltr. 1921Lycaste neglecta Schltr. 1929Lycaste macrophylla subsp. filomenoi (Schltr.) Fowlie 1964
Lycaste macrophylla subsp. plana (Lindl.) Fowlie 1964Lycaste macrophylla var. plana (Lindl.) Oakeley 2007Lycaste macrophylla var. alba Oakeley 2008

haut de page

Lycaste skinneri Lindl. 1843

Section : Macrophyllae

LycasteSkinneriAlbaLG.jpg LycasteSkinneriRoseLG.jpg lycasteVirgGS.jpg
variété albavariété rosevariété orange
Photo © Lourens GroblerPhoto © Greg Steenbeeke

LycasteSkinneiAMG.jpg LycasteSkinneriAlbaMA.jpg LycasteSkinneriRoseaMA.jpg
Variété blancheVariété rose
Photo © Anne-Marie GabrielPhotos © Michel Ancel

Origine du nom : Hommage à Georges Ure Skinner (1804 - 1867), commercant et collectionneur d'orchidées anglais vivant au Guatemala.
Nom local : L'orchidée nonne blanche.
Distribution : Mexique (Chiapas), Salvador, Guyana et Honduras.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Novembre à janvier.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 15 à 30 cm.
Taille des fleurs : Jusque plus de 15 cm.
Durée de la floraison :

C'est la fleur emblématique du Guatemala où elle est appelée Monja Blanca (nonne blanche). On trouve cet épiphyte dans la Cordillère des Andes, entre 1500 et 2000 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes ovoïdes portent de 2 à 4 feuilles. Les inflorescences successives sont érigées et portent une seule fleur dont le pédoncule est caché par des bractées parcheminées. Les fleurs sont parfumées, durent longtemps et sont de forme et de couleur variables.
Cette plante de moyenne altitude apprécie la fraîcheur et l'humidité. Arrêter l'eau et l'engrais à la chute des feuilles jusqu'aux nouvelles pousses.

Synonymes :
Maxillaria skinneri Bateman ex Lindl. 1842Maxillaria skinneri Lindl. 1840Maxillaria virginalis Scheidw. 1842
Lycaste skinneri var. alba Dombrain 1872Lycaste skinneri var. gloriosa R. Warner & B.S. Williams 1885Lycaste skinneri var. reginae B.S. Williams 1887
Lycaste virginalis (Scheidw.) Linden 1888Lycaste jamesiana auct. 1889Lycaste skinneri var. armeniava Rolfe 1892
Lycaste schoenbrunnensis Umlauft 1893Lycaste alba (Dombrain) Cockerell 1919Lycaste skinneri f. virginalis (Scheidw.) Christenson 1996
Lycaste skinneri var. albaviridis Oakeley 2008Lycaste skinneri var. labelloalba Oakeley 2008Lycaste skinneri var. labelloflava Oakeley 2008

haut de page

Lycaste xytriophora Linden & Rchb. f. 1872

Section : Macrophyllae

LycasteXytriophoraSV.jpg LycasteXytriophoraCL.jpg
Photo © Sylvie VacherPhoto © Claude Lecourt

Origine du nom : Grec xy angle et tri : trois, et du latin phorus/a/um : portant, porteur.
Distribution : Costa Rica, Panama, Colombie et Équateur.
Taille : 30-35 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps-été.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 15 cm.
Taille des fleurs : 9-10 cm.
Durée de la floraison :

Espèce lithophyte ou épiphyte qui pousse dans les forêts de basse et moyenne altitude, entre 400 et 2200 mètres. Ses pseudobulbes ovoïdes aplatis portent une à trois larges feuilles lancéolées et nervurées. Ces feuilles sont caduques et laissent la place à des épines lorsqu'elles tombent. Les inflorescences naissent avant maturation des pseudobulbes. Elles portent une fleur unique, parfumée, d'aspect triangulaire, spectaculaire et de longue durée.

Synonymes : Lycaste xytriophora var. rosea Oakeley 2008

haut de page

retour à l'accueil
Création : mars 2006. Dernière modification : samedi 26 avril 2008. Page vue 2641 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional