* = page
complète.

Diaporama

Myrmecophila Rolfe 1917

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Epidendreae, Sous-Tribu : Laeliinae.

Genre sud-américain regroupant 10 espèces et un hybride naturel, dont la plupart des anciens membres du genre Schomburgkia. Ce sont en général d'assez grandes plantes dont les pseudobulbes, coniques ou cylindriques sont souvent creux et sont le refuge de colonies de fourmis. Ces pseudobulbes portent de une à cinq feuilles apicales charnues ou coriaces. L'inflorescence, généralement grande, est érigée à arquée, voire pendante, et porte des fleurs voyantes qui s'ouvrent en succession.
Du fait de leur taille et de la taille de leurs inflorescences, ce sont des plantes assez encombrantes. Elles demandent une forte luminosité, de la chaleur et de copieux arrosages pendant leur croissance. Dès que le temps le permet, elles tireront bénéfice d'un séjour à l'extérieur, en plein soleil. Un repos hivernal presque au sec est préférable mains non indispensable.

Origine du nom : Du grec myrmex : fourmi et philo : aimer, en raison de leur affinité avec les fourmis.
Distribution : Amérique du Sud : du Mexique jusqu'au Venezuela, ainsi que le Sud et l'ouest des Caraïbes.
Espèce type : Schomburgkia tibicinis (Bateman ex Lindl.) Bateman, 1841 = Myrmecophila tibicinis (Bateman ex Lindl.) Rolfe
Synomymes : Pas de synonymes.


albopurpurea
M.albopurpurea
brysiana
M.brysiana
christinae
M.christinae
christinae var. christinae
M.christinae var.
christinae
christinae var. ibarrae
M.christinae var.
ibarrae
exaltata
M.exaltata
galeottiana
M.galeottiana
grandiflora
M.grandiflora
humboldtii
M.humboldtii
laguna-guerrerae
M.×
laguna-guerrerae
thomsoniana
M.thomsoniana
thomsoniana var. minor
M.thomsoniana
var. minor
thomsoniana var. thomsoniana
M.thomsoniana
var.
thomsoniana
tibicinis
M.tibicinis
wendlandii
M.wendlandii


Myrmecophila albopurpurea (H. Strachan ex Fawc.) Nir 2000

SchomburgkiaAlbopurpureaJCG.jpg MyrmecophAlbopurpureaWiki.jpg MyrmecoAlbopurpureaLG.jpg
Photo commons.wikimedia.org
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photo © Lhb1239Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Des suffixes latins albo : blanc et purpurea : pourpre, du à ses couleurs blanc et pourpre.
Nom local : Wild Banana Orchid
Distribution : Îles Caïmans.
Taille : 30 cm env.
Exposition : Soleil.
Température : Chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : 10-12 cm sur 22 m de diamètre.
Taille des feuilles : 17 par 4 cm.
Taille de l'inflorescence : 120 cm.
Taille des fleurs : 7 cm env.
Durée de la floraison :

Épiphyte ou lithophyte qui ne pousse que dans l'une des trois îles Caïmans : Grand Cayman, et qui était auparavant classé comme sous-espèce de M. thomsoniana dont il est très proche. Il s'en distingue par ses couleurs : les sépales et les pétales sont blancs tandis que le labelle est pourpre.
Se cultive comme M. thomsoniana, à bonne chaleur et forte luminosité. Arroser copieusement durant toute la croissance. La plante gagnera à séjourner à l'extérieur, en plein soleil, pendant la belle saison.

Synonymes : Schomburgkia thomsoniana var. albopurpurea H. Strachan ex Fawc. 1894;   Schomburgkia albopurpurea (H.Strachan ex Fawc.) Withner 1993.

haut de page

Myrmecophila brysiana (Lem.) G.C. Kenn. 1979

vide

Origine du nom : Hommage à l'amateur belge Arnould Brys de Bonhem (province d'Anvers) qui a réussi à faire fleurir le Schomburgkia rosea (maintenant Laelia rosea).
Distribution : Depuis le Sud-Est du Mexique jusqu'à l'Amérique Centrale (Mexique, Belize, Costa Rica et Guatemala)
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Hiver-printemps (Avril à juin en Amérique Centrale).
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 90 cm.
Taille des fleurs : 6-6,5 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte de grande taille qui pousse à basses altitude, dans les mangroves ou près des rivières, à des expositions chaudes et très humides. Ses pseudobulbes sont fusiformes-coniques, cannelés, à base creuse et souvent habités par des colonies de fourmis. Ils portent 2 feuilles très coriaces elliptiques-ovales, rétuses, au sommet arrondi. L'inflorescence terminale, paniculée, porte d'assez nombreuses fleurs voyantes ressemblant assez fort à celles de M. tibicinis, au prfum de vanille.
Se cultive en ambiance chaude, très lumineuse et très humide.
Image visible sur : FLORA DE LA PENÍNSULA DE YUCATÁN

Synonymes : Schomburgkia brysiana Lem. 1851

haut de page

Myrmecophila christinae Carnevali & Gómez-Juárez 2001

vide

Origine du nom :
Distribution : Sud-Est du Mexique et Belize.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Cette espèce n'a été collectée que depuis 1998 et n'a été décrite qu'en 2001. Elle comporte deux sous-espèces : christinae var. christinae et christinae var. ibarrae.
Se cultive probablement comme les autres espèces du genre.

Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Myrmecophila christinae var. christinae

vide

Origine du nom :
Distribution : Sud-Est du Mexique, Belize
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison : Mars à juillet en Amérique Centrale.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Image visible sur FLORA DE LA PENÍNSULA DE YUCATÁN

Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Myrmecophila christinae var. ibarrae Carnevali & J.L.Tapia 2001

vide

Origine du nom :
Distribution : Sud-Est du Mexique.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison : Février à juillet en Amérique Centrale.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Image visible sur FLORA DE LA PENÍNSULA DE YUCATÁN

Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Myrmecophila exaltata (Kraenzl.) G.C. Kenn. 1979

MyrmecophilaExaltataJCG.jpg MyrmecophilaExaltata2JCG.jpg MyrmecophilaExaltataAL.jpg
Photos © Élisabeth & Jean-Claude GeorgePhoto ©
Agnès & Lucien Lelong

Origine du nom : Participe passé du verbe latin exaltare : exhausser, élever.
Distribution : Mexique (Chiapas) et Guatemala.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Chaud.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes : 15 cm.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 110 cm et plus.
Taille des fleurs : un peu plus de 4 cm.
Durée de la floraison :

Plante de grande taille qui pousse dans les forêts pentues de basse montagne, côté Caraïbes. Ses pseudobulbes assez courts sont cylindriques, fortement nervurés; ils portent 3 feuilles apicales coriaces. La hampe florale, longue à pousser, porte de très nombreuses fleurs lavande au labelle pourpre foncé et au parfum délicatement poivré.
Se cultive au chaud, à bonne exposition et forte ventilation. Les arrosages doivent être copieux en dehors de la période de semi-repos hivernal.

Synonymes : Schomburgkia exaltata Kraenzl. 1926;   Schomburgkia tibicinis var. exaltata (Kraenzl.) H.G.Jones 1965.

haut de page

Myrmecophila galeottiana (A. Rich.) Rolfe 1917

MyrmecoGaleottianaMuller.jpg
Photo © A. Müller

Origine du nom : Hommage au naturaliste et botaniste franco-belge Henri Guillaume Galeotti (1814-1858). Auteur, notamment, des revues "Journal d'Horticulture Pratique" et "Bulletin de la Société Royale d’Horticulture de Belgique et du Jardin botanique de Bruxelles".
Distribution : Sud-Ouest du Mexique.
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 1 à 2 mètres.
Taille des fleurs : 10 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte de grande taille qui pousse près des côtes du Pacifique, à basse altitude. Ses pseudobulbes cylindriques s'amincissant vers l'apex portent de 2 à 4 feuilles épaisses et coriaces. L'inflorescence terminale se termine par un panicule portant de nombreuses fleurs qui s'ouvrent en succession. Comme la plupart des autres membres de ce genre, les pseudobulbes sont souvent colonisés par des fourmis.
Se cultuve à forte chaleur et forte luminosité. Un séjour estival en pein soleil lui est profitable.

Synonymes :
Schomburgkia galeottiana A. Rich. 1845Laelia galeottiana (A. Rich.) Lindl. ex Heynh. 1846Schomburgkia chionodora Rchb. f. 1886
Schomburgkia chionodora var. kimballiana Rchb. f. 1888Schomburgkia lepidissima Rchb. f. 1889Schomburgkia sanderiana Rolfe 1891
Myrmecophila chionodora (Rchb. f.) Rolfe 1917Myrmecophila lepidissima (Rchb. f.) Rolfe 1917Myrmecophila sanderiana (Rolfe) Rolfe 1917
Laelia sawyeri L.O. Williams 1943Schomburgkia galeottiana var. kimballiana (Rchb. f.) H.G. Jones 1963Schomburgkia galeottiana var. chionodora (Rchb. f.) H.G. Jones 1967
Schomburgkia sawyeri (L.O. Williams) Withner 1993

haut de page

Myrmecophila grandiflora (Lindl.) Carnevali & J.L. Tapia & I. Ramírez 2001

SchomburgkiaGrandifloraLG.jpg MyrmecophylaGrandifloraCurtis.jpg
Photo © Lourens GroblerPlanche tirée de
«Curtis's botanical magazine»
1849, volume 75

Origine du nom : Latin grandiflorus./a/um : à grandes fleurs.
Distribution : Mexique.
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : 45 cm.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Espèce très proche de M. tibicinis. Ses pseudobulbes serrés sont annelés, cylindrique-coniques, en forme de cornes, minces à l'apex et renflés à la base. Ils portent deux, quelquefois trois, feuilles coriaces. L'inflorescence terminale, paniculée, porte de nombreuses grandes fleurs. Les indigènes se servaient des pseudobulbes pour en faire des trompes. Comme ses congénères, ses pseudobulbes son habités par des fourmis.
Plante épiphyte à cultiver montée sur un morceau de branche, en panier ou en pot, suspendue dans le haut de la serre, avec un léger ombrage en plein été. Bien arroser pendant la belle saison et éviter, surtout en hiver, le confinement. Pousse relativement lentement.

Synonymes : Schomburgkia tibicinis var. grandiflora Lindl. 1845;   Schomburgkia grandiflora (Lindl.) Sander 1901.

haut de page

Myrmecophila humboldtii (Rchb.f.) Rolfe 1917

SchomburgkiaHumboldtiiJCG.jpg SchomburgkiaHumboldtiiLG.jpg MyrmecophilaHumboldtiiLG.jpg
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photos © Lourens Grobler

Origine du nom : Hommage à l'explorateur naturaliste et botaniste allemand Baron Friedrich Wilhelm Heinrich Alexander von Humboldt (1769-1859).
Distribution : Depuis le Sud des Caraïbes jusqu'au Venezuela (Île d'Aruba, Antilles néerlandaises et Venezuela).
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Fin hiver-printemps.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 150 cm et plus.
Taille des fleurs : 6-7 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte de taille moyenne dont les pseudobulbes claviformes légèrement comprimés portent deux ou trois feuilles coriaces. Son inflorescence paniculée porte d'assez nombreuses fleurs au parfum de rose qui s'ouvrent en succession.
Se cultive monté, en panier ou en pot, dans le haut de la serre, à forte luminosité, bonne température et bonne ventilation. Se plaît à l’extérieur, au soleil, en été.

Synonymes :
Epidendrum humboldtii Rchb. f. 1850Schomburgkia humboldtii (Rchb. f.) Rchb. f. 1856Bletia humboldtii (Rchb. f.) Rchb. f. 1862
Laelia humboldtii (Rchb. f.) L.O. Williams 1941Schomburgkia humboldtii var. breviscapa H.G. Jones 1972

haut de page

Myrmecophila Χ laguna-guerrerae Carnevali 2001

M. brysiana × M. christinae

vide

Origine du nom : Découverte à 1,5 km de la ville de Laguna Guerrero, au Sud-Est du Mexique
Distribution : Sud-Est du Mexique.
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.
Aucune information n'a été trouvée sur la culture de cet hybride naturel, qui se cultive très certainement comme ses congénères : à forte lumière, bonne chaleur et bonne hygrométrie. Arrosages assez copieux sauf en hiver où la plante apprécie un repos marqué.

Synomymes : Pas de synonymes.

haut de page

Myrmecophila thomsoniana (Rchb.f.) Rolfe 1917

MyrmecophThomsonianaUnibas.jpg
Photo © F. Havermans

Origine du nom : Hommage à Robert Thomson super intendant des jardins publics et des plantations de quinquina en Jamaïque de 1867 à 1877.
Distribution : Îles Caïmans.
Taille : 30 cm env.
Exposition : Soleil.
Température : Chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : 10 à 20 cm sur 22 mm de diamètre.
Taille des feuilles : 17 par 4 cm.
Taille de l'inflorescence : Jusque 120 cm.
Taille des fleurs : 7 cm.
Durée de la floraison :

La plus petite du genre, cette espèce pousse près des côtes, dans les îles Caïman, sur des buissons rabougris exposés en plein soleil ou sur des rochers calcaires. Ses pseudobulbes sont cylindriques, plus épais à la base, souvent incurvés et comportant des cavités ; ils portent une ou deux feuilles coriaces, ovales à elliptiques. L'inflorescence de plus d'un mètre, met plusieurs mois à se former et à fleurir. Elle porte de 10 à 20 grandes fleurs parfumées qui s'ouvrent en succession.
Se cultive à bonne chaleur et forte luminosité. Arroser copieusement durant toute la croissance. La plante gagnera à séjourner à l'extérieur, en plein soleil, pendant la belle saison. Arroser peu lorsque la croissance est terminée.

Synonymes :
Schomburgkia thomsoniana Rchb. f. 1887Laelia thomsoniana (Rchb. f.) L.O. Williams 1941Schomburgkia brysiana var. thomsoniana (Rchb. f.) H.G. Jones 1963
Schomburgkia brysiana var. minor H.G. Jones 1966

haut de page

Myrmecophila thomsoniana var. minor (Strachan ex Fawc.) Dressler 2003

SchomburgkiaThomsonianaCurtis.jpg
Planche tirée de
«Curtis's botanical magazine»
1902, volume 128.

Origine du nom : Superlatif latin minor,minus,minori : plus petit, moindre.
Distribution : Îles Caïman (Petit Caïman et Caïman Brac)
Taille : 20 cm environ.
Exposition : Soleil.
Température : Chaud.
Époque de floraison : Printemps-été.
Taille des pseudobulbes : 5 à 7,5 cm.
Taille des feuilles : 6 à 7,5 cm.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 6 cm env.
Durée de la floraison :

C'est le plus petit des Myrmecophila. Il ressemble à M. thomsoniana en plus petit avec une couleur dominante plus jaune et l'extrémité du labelle pourpre foncé. Ses pseudobulbes sont oblongs ou ovoïdes profondément nervurés, courts, et enveloppés de gaines membraneuses. Ils portent deux feuilles elliptiques-obtuses coriaces, vert pâle.
Se cultive à bonne chaleur et forte luminosité. Arroser copieusement durant toute la croissance. La plante gagnera à séjourner à l'extérieur, en plein soleil, pendant la belle saison. Arroser peu lorsque la croissance est terminée.

Synonymes : Schomburgkia thomsoniana var. minor Strachan ex Fawc. 1894;   Schomburgkia thomsoniana var. minor Hook.f. 1902.

haut de page

Myrmecophila thomsoniana var. thomsoniana

vide

Origine du nom :
Distribution : Îles Caïman (Grand Caïman)
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :


Synonymes : Schomburgkia thomsoniana var. atropurpurea Hook.f. 1902;   Schomburgkia brysiana var. atropurpurea (Hook. f.) H.G. Jones 1963.

haut de page

Myrmecophila tibicinis (Bateman ex Lindl.) Rolfe 1917

SchomburgkiaTibicinisPhH.jpg SchomburgkiaTibicinisAMG.jpg SchomburgkiaTibicinisAMG2.jpg
Photo © Philippe HeuberPhotos © Anne-Marie Gabriel

SchomburgkiaTibicinisJCG.jpg
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George

Origine du nom : Latin tibicen/cinis : joueur de flûte, à cause de ses pseudobulbes en forme de flûtes.
Nom local : Shomburkia joueur de flûte
Distribution : Du Mexique jusqu'au Nord du Venezuela (Mexique; Belize, Costa-Rica, Guatemala, Honduras et Venezuela)
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps à début été.
Taille des pseudobulbes : Jusque 60 cm.
Taille des feuilles : Jusque 30 cm.
Taille de l'inflorescence : 2,5 m.
Taille des fleurs : 8 cm env.
Durée de la floraison :

Plante de grande taille qui pousse le plus souvent sur des arbres côtiers, en groupes serrés qui forment de grosses touffes. Ses pseudobulbes sont cylindriques, légèrement effilés, incurvés, creux avec des ouvertures à leur base, très souvent colonisés par des fourmis. Ils portent de deux à cinq feuilles apicales, coriaces, elliptiques-ovales. La grande inflorescence est parfois ramifiée et porte, plutôt vers ses extrémités, un assez grand nombre de fleurs.
C'est le Myrmecophila le plus répandu dans les collections, bien qu'il soit très encombrant. Il nécessite, comme ses congénères, une forte luminosité et une bonne chaleur. À cultiver de préférence à l'extérieur, en plein solei, dès que la température le permet.La hampe florale commence à pointer en fin d'été ou début d'automne pour fleurir six mois plus tard.

Synonymes :
Schomburgkia thomsoniana Rchb. f. 1887Laelia thomsoniana (Rchb. f.) L.O. Williams 1941Schomburgkia brysiana var. thomsoniana (Rchb. f.) H.G. Jones 1963
Schomburgkia brysiana var. minor H.G. Jones 1966

haut de page

Myrmecophila wendlandii (Rchb. f.) G.C. Kenn. 1979

MyrmecophilaWendlandiiLG.jpg MyrmecophilaWendlandii2LG.jpg
Photos © Lourens Grobler

Origine du nom : Hommage au botaniste allemand Hermann A. Wendland (1825-1903), spécialiste des palmiers. Il succède à son père à la tête des jardins botaniques royaux de Herrenhausen où la collection d’orchidées était l'une des plus riches de l'époque.
Distribution : Belize et Guatemala.
Taille :
Exposition : Soleil.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Été.
Taille des pseudobulbes : Jusque 20 cm.
Taille des feuilles : Jusque 20 cm sur 5 cm.
Taille de l'inflorescence : Jusque 2 m.
Taille des fleurs : 10 cm env.
Durée de la floraison :

Épiphyte ou lithophyte qui pousse a basse altitude, en plein soleil. Ses pseudobulbes cylindriques sont incurvés, rainurés et creux et portent deux feuille coriaces. La longue inflorescence peut atteindre 2 mètres et porte jusqu'à 25 fleurs cireuse et parfumées groupées à son sommet. Comme beaucoup d'espèces du genre, les pseudobulbes sont souvent colonisés par des fourmis.
Nécessite une serre bien lumineuse et humide en hiver et tire bénéfice d'un séjour extérieur en plein soleil dès que les tempétatures sont suffisamment douces.

Synonymes :
Bletia wendlandii Rchb. f. 1862Laelia wendlandii (Rchb. f.) Rchb. f. 1862Schomburgkia wendlandii (Rchb. f.) Brieger 1960
Schomburgkia wendlandii (Rchb. f.) H. G. Jones 1961

haut de page

Tableau des synonymes

Myrmecophila chionodora (Rchb. f.) Rolfe 1917 Myrmecophila galeottiana (A. Rich.) Rolfe
Myrmecophila lepidissima (Rchb. f.) Rolfe 1917 Myrmecophila galeottiana (A. Rich.) Rolfe
Myrmecophila sanderiana (Rolfe) Rolfe 1917 Myrmecophila galeottiana (A. Rich.) Rolfe

haut de page

retour à l'accueil
Création : Août 2011 Dernière modification : Août 2011 Page vue 1829 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional