* = page
complète.

Diaporama

Psychopsis Raf. 1838

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Maxillarieae, Sous-Tribu : Oncidiinae.

Genre américain de 4 espèces épiphytes à port cespiteux. Leurs pseudobulbes, ovoïdes à subglobuleux, comprimés et rugueux, portent une seule feuille coriace, elliptique à oblongue, vert foncé, souvent pointillée ou tachée de pourpre. L'inflorescence latérale en racème ou en panicule peu ramifiée, porte des fleurs qui s'ouvrent en succession, jaunes marquées de rouge-brun, rarement jaune uni ou jaunes et blanches.
Ils se cultivent en pot, dans un mélange classique pour épiphytes, ou montés sur plaque d'écorce, à lumière assez forte, bonne ventilation et température moyenne. On les arrose largement pendant leur croissance, presque pas pendant leur repos hivernal, pendant lequel on les tiendra un peu plus au frais.

Origine du nom : Grec psyké : papillon et diminutif opsis : comme, ressemblant à.
Distribution : Du Costa Rica jusqu'au Sud de l'Amérique tropicale et Trinité.
Espèce type : Psychopsis picta Raf. 1838 = Psychopsis papilio (Lindley) H.G. Jones 1975
Synonymes : Papiliopsis E. Morren 1874;   Papiliopsis E.Morren ex Cogn. & Marchal 1874.

krameriana
P.krameriana
papilio
P.papilio
sanderae
P.sanderae
versteegiana
P.versteegiana
nulle
 
nulle
 


Psychopsis krameriana (Rchb.f.) H.G.Jones 1975

PsychopsisKramerianaLG.jpg
Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Hommage à Wilhem Heinrich Kramer (? - 1765), médecin et naturaliste allemand ?
Distribution : Costa Rica, Panama, Surinam, Colombie, Équateur et peut-être Vénézuela.
Taille : 20-30 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud.
Époque de floraison : Toute l'année, mais moins en hiver.
Taille des pseudobulbes : 4 × 4 cm.
Taille des feuilles : 15 à 25 cm.
Taille de l'inflorescence : Jusque 80 cm.
Taille des fleurs : 6,6 cm de large ;8,5 cm de haut (jusque 12 cm).
Durée de la floraison : Une semaine par fleur.

Plante épiphyte des forêts tropicales humides de basse altitude (entre 50 et 750 mètres). Ses pseudobulbes, comprimés latéralement, plus ou moins cannelés, sont entourées de bractées parcheminées. Ils portent une seule feuille persistante, rigide, coriace, elliptique-oblongue. Une ou deux inflorescences poussent à la base des pseudobulbes; elles portent entre 5 et 8 fleurs chacune, qui s'ouvrent l'une après l'autre. Une plante peut rester fleurie un an, voire plus.
Pendant la belle saison, arroser copieusement, mais en laissant les racines sécher entre deux arrosages. Dans leur habitat, les pluies ne diminuent presque pas en hiver, mais, en culture, compte tenu du raccourcissement des jours, il faut arroser très peu et diminuer légèrement la température. L'hygrométrie doit être élevée tout au long de l'année. Les plantes supportent d'autant mieux la lumière que l'hygrométrie est forte.
Cette plante a probablement toujours été assez rare dans la nature, mais les populations ont été fortement décimées par l'homme.

Synonymes :
Oncidium kramerianum Rchb. f. 1855Oncidium nodosum E. Morren 1874Papiliopsis nodosus E. Morren ex Cogn. & Marchal 1874
Oncidium papilioniforme Regel 1879

haut de page

Psychopsis papilio (Lindl.) H.G. Jones 1975

psychopsisPapillioMM.jpg psychopsisPapillioLG.jpg PsychopsisPapilioAMG.jpg
Photo © Marc MaccoliniPhoto © Lourens GroblerPhoto © Anne-Marie Gabriel

PsychopsisPapilioEBR.jpg
Dessin extrait de
«Edwards's Botanical Register»
Volume XI, 1825.

Origine du nom : De papilio : papillon.
Distribution : Panama, Trinité, Guyane, Surinam, Vénézuela, Colombie et Nord du Brésil.
Taille : 19 à 30 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré à chaud.
Époque de floraison : Toute l'année mais mois en hiver.
Taille des pseudobulbes : 3,5 à 5 cm.
Taille des feuilles : 15 à 25 cm.
Taille de l'inflorescence : 60 à 150 cm.
Taille des fleurs : 13 à 15 cm.
Durée de la floraison : plus. semaines par fleur.

Épiphyte qui pousse dans les forêts côtières, jusque 1200 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes, ovales à ronds, groupés, comprimés latéralement, et marqués de taches rouges portent une seule feuille apicale, rigide, érigée, vert mat taché de rouge pourpre. Une inflorescence, érigée à arquée, naît à la base des nouveaux pseudobulbes matures; Les fleurs s'ouvrent une à la fois mais la tige continue de pousser pour donner des floraisons pendant plusieurs années.
Plante à cultiver au chaud toute l'année, avec une baisse de quelques degrés en hiver. Bien arroser pendant la croissance, mais en laissant sécher les racines entre deux arrosages. Ne pas couper la hampe florale tant qu'elle n'est pas sèche car elle peut refleurir d'année en année.

Synonymes :
Oncidium papilio Lindl. 1825Psychopsis picta Raf. 1838Oncidium papilio var. limbatum Hook. 1839
Oncidium papilio var. albiflorum Rchb. f. ex Lindl. 1855Oncidium papilio var. latourae Broadway 1927Oncidium papilio f. latourae (Broadway) Hawkes 1952
Psychopsis latourae (Broadway) H.G. Jones 1976Psychopsis papilio var. latourae (Broadway) Lückel & Braem 1982Psychopsis papilio var. albiflora (Rchb. f. ex Lindl.) Lückel & Jenny 1999
Psychopsis papilio f. latourae (Broadway) Lückel & Jenny 1999

haut de page

Psychopsis sanderae (Rolfe) Lückel & Braem 1982

PsychopsisSanderaJCG.jpg
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George

Origine du nom : Hommage à Frederick Sander (1847-1920), producteur d'orchidées et enregistreur d'hybrides.
Distribution : Pérou (Huánuco) et Nord du Brésil (Roraima).
Taille : 15 à 25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps en culture.
Taille des pseudobulbes : 3,5 à 4,5 cm.
Taille des feuilles : 12 à 20 cm.
Taille de l'inflorescence : 35 cm.
Taille des fleurs : 13-15 cm de haut sur 5 cm de large.
Durée de la floraison :

Épiphyte qui a été redécouvert assez récemment. Il pousse sur le hauts des troncs et sur de grosses branches des forêts tropicales, où les pluies sont abondantes toute l'année, probablement vers 1200 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes sont ovoïdes à elliptiques, latéralement comprimés, plissés, et sont colorés de pourpre mat ou vert mat. Ils portent une feuille apicale gris-pourpre taché de vert pâle mat. L'inflorescence pousse à la base des nouveaux pseudobulbes arrivés à maturité et portent 2 à 4 fleurs.
Se cultive en ambiance assez chaude et humide, sans repos. Dans la nature, la différence de température entre le jour et la nuit dépasse presque toujours 10 °C et ne descend guère en dessous de 15 °C. Arroser tout au long de l'année mais moins lorsque les jours sont courts. Après la floraison, les tiges florales repoussent à partir des nœuds inférieurs, aussi ne faut-il pas couper les tiges.
Nombre de P.sanderae du commerce sont en fait des P. versteegiana.

Synonymes : Oncidium sanderae Rolfe 1910

haut de page

Psychopsis versteegiana (Pulle) Lückel & Braem 1982

PsychopsisVersteegianaLG.jpg PsychopsisVersteegianaLJ.jpg
Photo © Lourens GroblerPhoto © Libor Jankovsky

Origine du nom : Hommage au physicien botaniste néerlandais Gerard Martinus Versteeg (1876-1943), explorateur au Surinam et en Nouvelle Guinée.
Distribution : Surinam et Équateur.
Taille : 19 à 35 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Toutes saisons sauf hiver.
Taille des pseudobulbes : 4 à 5,5 cm.
Taille des feuilles : 15 à 30 cm.
Taille de l'inflorescence : 65 à 110 cm.
Taille des fleurs : 11,5 cm de haut sur 6 cm de large.
Durée de la floraison :

Épiphytes qui pousse sur des arbres, comme de vieux citronniers, dans les forêts équatoriales humides, entre 400 et 1200 mètres d'altitude, où la température est assez égale tout au long de l'année, avec des différences de plus de 10°C entre le jour et la nuit. Ses pseudibulbes sont ovoïdes ou globuleux; ils portent une feuille oblongue-elliptique vert olive. L'inflorescence part de la base des nouveaux pseudobulbes matures; elles portent 3 à 5 fleurs qui s'ouvrent en succession.
Cultiver au chaud. La température ne doit pas descendre trop longtemps en dessous de 15 °C. Arroser copieusement, moins lorque les jours sont courts, mais en laissant les racines sécher entre deux arrosages.

Synonymes : Oncidium versteegianum Pulle 1909

haut de page

Tableau des synonymes

Psychopsis latourae (Broadway) H.G. Jones 1976 Psychopsis papilio (Lindl.) H.G. Jones
Psychopsis limminghei (E. Morren ex Lindl.) M.W. Chase 2005 Psychopsiella limminghei (E. Morren ex Lindl.) Lückel & Braem
Psychopsis papilio f. latourae (Broadway) Lückel & Jenny 1999 Psychopsis papilio (Lindl.) H.G. Jones
Psychopsis papilio var. albiflora (Rchb. f. ex Lindl.) Lückel & Jenny 1999 Psychopsis papilio (Lindl.) H.G. Jones
Psychopsis papilio var. latourae (Broadway) Lückel & Braem 1982 Psychopsis papilio (Lindl.) H.G. Jones
Psychopsis picta Raf. 1838 Psychopsis papilio (Lindl.) H.G. Jones

haut de page

retour à l'accueil
Création : février 2010. Dernière modification : février 2010. Page vue 1661 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional